Nouvelles campanaires


La revue de l'ASBL

 

Tellin-Fonderie

Une fenêtre sur le patrimoine

 

N°2 – Avril 2017

 

Sommaire

L'ancienne fonderie de cloches de Tellin

Étude du bâtiment et proposition

de réaffectation

Extraits du TFE réalisé pour l'obtention

du Master complémentaire en conservation et restauration 

du patrimoine culturel immobilier 

Par Anne-Laure Monnaie

UCL – Année académique 2015-2016

 

54 pages – 5€

Gratuit pour les membres adhérents

 

Commande

Par mail ou téléphone


La revue de l'ASBL

 

Tellin-Fonderie

Une fenêtre sur le patrimoine

 

N°1 – mars 2016

 

Sommaire

Le carillon de Han-sur-Lesse

Cloches et horloges dans l'histoire

Les  cloches de Tellin vers 1830

La Vierge, le cochon et la cloche

 

40 pages – 5€

Gratuit pour les membres adhérents

 

Commande

Par mail ou téléphone


Brève nouvelle...
Olivier Baudri nous avait fait le plaisir de communiquer une photo d'une frise de cloche représentant une danse macabre, thème plus fréquent dans les évocations de carnaval ou les lieux funèbres. Il vient de communiquer une frise très intéressante repérée sur une cloche de 1738 de VendenGheyn, le prénom absent semble indiquer qu'il s'agit de Peter. Cette frise représente une nymphe enlevée par des centaures et des enfants les combattant. Cette frise est typique du baroque flamand qui réagit avec une certaine exagération  au refus des images caractéristiques des protestants. La frise est très directement inspirée d'une œuvre de Gerard Van Opstal intitulée Amours empêchant des centaures d'enlever une nympheCette sculpture se trouve actuellement au Louvre à Paris.